Baromètre – JUIN 2018: Bilan disparate des prix dans les arrondissements de Casablanca

Arrondisements Casablanca Global
Auparavant une simple bourgade du nom d’Anfa, Casablanca n’a cessé de croître pour devenir l’une des plus grandes villes du continent africain. La métropole est véritablement le coeur battant de l’économie nationale. Mubawab vous dévoile les derniers chiffres pour les arrondissements de la bâtisse blanche.  
Arrondissements Casa I
Mai 2018 est placé sous le signe de la fluctuation et de l’instabilité. Ain Chock est le premier arrondissement dans notre radar. Siège d’une panoplie d’établissements de l’Université Hassan II, il abrite la première Faculté des Lettres dans le royaume. Pour mai 2018, le prix du mètre carré au sein de Ain Chock connaît un accroissement de 4.59%. Il est en effet passé de 14.462 DH/m² en avril dernier à 15.126 DH/m². Une augmentation significative pour un arrondissement plébiscité notamment par les étudiants en provenance des villes marocaines dépourvues d’universités. Le bal des hausses de prix continue avec l’arrondissement d’Aïn Sebâa. Centre industriel de la capitale économique, cet arrondissement abonde d’entreprises et d’usines implantées depuis des années. En Avril 2018, ce dernier affichait en moyenne 10.345 DH/m² pour ses biens, contre 10.421 DH/m² en mai, soit une augmentation de l’ordre de 0.73%.
Si on descend au niveau des arrondissements, l’on constate que celui d’Al-Fida a baissé de 1.06% pour se situer à 24.461 DH/m². Ce dernier est réputé pour son activité commerciale prédominante. Il connaît un développement constant des petites et moyennes industries. La chute des prix du mètre carré se poursuit avec Anfa, arrondissement chic de la capitale économique. Comparé avec le mois d’avril, le prix du mètre carré y connaît un repli de 0.62% et s’établit à 19.504 DH/m². Maârif, où petites échoppes et grandes enseignes se côtoient, affiche une légère augmentation de 1,86%, passant de 15.980 DH le mètre carré en avril 2018 à 16.278 DH/m² le mois suivant.
Arrondissements Casa II
Force est de constater que  la baisse la plus notable en Mai 2018 est celle de Hay Mohammadi avec – 33,39% qui glisse de 13.108 DH/m² en avril à 8.730 DH/m², suivi par Hay Hassani qui se dégrade de – 12,03% avec 15.989 DH en avril et 14.065 DH/m² en mai. Idem pour Moulay Rachid, s’inclinant de – 5,22% pour s’établir à 7890 DH/m² en mai après 8325 DH/m² un mois auparavant. Quant à l’arrondissement de Mers Sultan, ce dernier s’aligne sur la tendance avec une diminution de 2,96% enregistrant 12.951 DH le mètre carré en avril contre 12.567 DH en Mai 2018.
Arrondissements Casa III
Sidi Belyout, abritant la tombe du célèbre saint protecteur de la ville blanche, a vu ses prix fléchir de 0.59%, affichant 17.531 DH/m² en mai, contre 17.635 DH/m² le mois précédent. Même constat pour Sidi Moumen qui enregistre une légère baisse de 1.31% et passe de 8854 DH/m² à 8738 DH/m² au cours de la même période. Contrairement à l’arrondissement Sbata qui a vu ses prix croître de 8354 DH/m² en avril à 8556 DH/m² en mai, réalisant ainsi une hausse de 2.41%. L’accroissement est plus important au niveau de Sidi Othmane où le prix du mètre carré atteint 9324 DH/m² en mai 2018, contre 8514 DH/m² le mois dernier. Bernoussi aux logements historiques est notre dernier arrondissement. Le prix du mètre carré présente au demeurant une baisse notable de 7.98%. Ainsi, il faut compter en moyenne 7.411DH par mètre carré pour un de ces logis remontant aux années 50. 
Arrondissements Casa III
Décidément, les prix de logements sont sujets à des fluctuations tout au long de l’année, faisant ainsi du marché immobilier un écosystème en constante évolution.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.