Les fissures murales : comment les identifier pour les régler ?

Inesthétiques, les fissures murales témoignent d'une faille au niveau de la construction ou d'un excès d'humidité. Il est donc parfaitement inutile de chercher à les cacher sans en avoir déterminé l'origine.

Tout d’abord, nous vous déconseillons de cacher une fissure murale sous un revêtement comme du papier peint, cela n’empêchera pas la fissuration de s’amplifier et les dégâts peuvent s’avérer très graves. De la même façon, une fissure sur un mur extérieur ne doit pas être bouchée avec un simple crépi. Il faut impérativement procéder auparavant à une réparation de la fissure de façade dans les règles de l’art.

Il est nécessaire d’identifier le type de fissures afin d’évaluer le degré de dangerosité et la nécessité ou non d’entreprendre des travaux.

 Alors, quels sont les différents types de fissures ?

  • Le faïençage : ce type de fissures est superficiel. Il s’agit de fissures présentent sur un enduit mural dont la largeur est inférieure à 0.2 mm. Formant de fines craquelures, le faïençage n’a touché que la surface de l’enduit. Vous n’avez par conséquent pas de raison de vous inquiéter outre mesure.
     
  • Les microfissures : inférieures à 0.2 mm, on en distingue deux types : les micro fissures de retrait et les microfissures horizontales ou verticales. La première catégorie se présente le plus souvent au niveau des joints de maçonnerie. Le problème va donc venir du joint en lui-même et résulte souvent d’une mauvaise qualité du mortier. La deuxième catégorie de fissure est souvent causée par un problème d’humidité à l’intérieur d’une habitation. Souvent inoffensives, ces micro fissures restent malgré tout à surveiller car elles peuvent conduire à des problèmes d’infiltration d’eau et devenir plus sérieuses.
     
  • Les fissures : une fissure ne dépasse pas les 2 millimètres. Ce type de dommage devra être surveillé. Pour cela, vous pouvez faire l’acquisition d’un fissuromètre (disponible chez les commerçants des matériaux de construction), qui vous donnera un aperçu précis de l’évolution de la fissure. Si vous constatez que le phénomène s’aggrave, vous devrez impérativement faire appel à un professionnel pour identifier les facteurs de déclenchement et réaliser les réparations nécessaires.
     
  • Les lézardes : ce type de fissure est le plus sérieux. Aussi appelées crevasses, ces fissures dépassent les 2 millimètres de large. Les lézardes sont souvent causées par des malfaçons dans la construction ou par un terrain instable. Elles représentent un danger pour vous et pour votre habitation. Il est par conséquent impératif de faire appel à un professionnel pour réaliser des travaux de consolidation. 

Exemples de fissures dangereuses 

En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui pourra vous rassurer si la fissure est superficielle et qui saura vous conseiller si le phénomène est plus grave. 

Cet article pourrait vous intéresser : 

Quelles procédures avant de rénover votre maison ? 

Continuez de suivre le 1er blog immobilier du Maroc !

Notre prochain article est sur la place de la femme dans l’immobilier. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *