Que proposent les banques islamiques ?

Appelées “banques participatives” au Maroc, ces organismes ont permis l’inclusion des consommateurs qui s'éliminent volontairement du système financier conventionnel pour des valeurs religieuses.

Quels sont les produits commercialisés par ces banques ?

  • Comptes bancaires
  • Financement des besoins
  • Financement immobilier
  • Dépôt d’investissement
  • Assurance Takaful*

*Assurance Takaful est une alternative au système d’assurance classique, sa caractéristique principale est sa conformité aux exigences morales de la religion.

Dans le système d’assurance Takaful, l’assuré (l’adhérent) verse une cotisation à un fonds. En contrepartie de cette cotisation, les membres du fonds, les autres adhérents, acceptent de supporter collectivement le risque.

C’est le fonds des adhérents qui collecte les primes et paie les sinistres. À la fin de l’exercice, les surplus qui ne sont pas conservés comme provisions techniques sont remboursés aux adhérents ou versés sous forme de zakat à une institution charitable.

Quels sont les financements proposés par ces banques ?

Actuellement au Maroc, la Mourabaha est le financement et le produit le plus répandu sur le marché participatif. C’est une forme de vente à crédit. Concrètement, la banque achète le bien que désire son client, et le lui revend à un prix plus élevé. 

D’un point de vue religieux, la Mourabaha n’est pas un prêt avec des intérêts. 

La Ijara est le leasing religieux ! 

Ijara est un contrat par lequel une banque participative met, à titre locatif, un bien à la disposition d’un client pour un usage autorisé par la loi. Cette location peut être simple -c’est-à-dire fixer une durée locative au terme de laquelle l’utilisateur restitue le bien-, ou bien peut être assortie d’une option d’achat à la fin de la durée définie. Dans ce cas-là, on parle d’«Ijara mountahia bitamlik».

D’autres financements sont proposés aux professionnels et entrepreneurs, comme la Moucharaka, la Moudaraba et Salam

L’achat d’un bien immobilier grâce à la Mourabaha

Le client choisit un bien immobilier puis s’adresse à une banque participative pour l’en informer et demander un financement Mourabaha, en avançant Hamich Al Jidiya ou avance de sérieux, une avance demandée au client ( entre 5 et 10% du montant du bien) et qui permet à la banque de confirmer l’engagement du client avant l’acquisition du bien par la banque.

Cette avance est restituée au client à l’issue de la transaction

La banque participative achète le bien et en deviendra propriétaire, et le revendra au client, avec une marge commerciale convenue à l’avance.

Le client paiera des redevances mensuelles sur une durée qui peut aller jusqu’à  25 ans.

Les frais de notaire dans le cadre du financement participatif sont supportés par la banque.

 

Vous êtes maintenant un as du financement participatif ! N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires / questions / suggestions, et de partager sur vos réseaux sociaux. 

Avant de vous engager dans un crédit classique ou faire appel à une banque participative, trouvez le bien qu’il vous faut sur le 1er site immobilier du Maroc Mubawab.ma 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *