Plutôt que de louer un logement, les fassis préfèrent acquérir leur propre bien

Les comportements des utilisateurs sur www.mubawab.ma varient en fonction des demandes de location ou d’achat, selon les villes également. A titre d’exemple, la location surpasse l’achat dans la capitale du Souss avec respectivement 56% et 44%. Evidemment, Agadir attire les touristes nationaux et internationaux tout au long de l’année, elle se positionne ainsi, deuxième ville touristique du royaume après Marrakech.

Fes, quant à elle, arrive facilement à capter l’attention des potentiels acheteurs, et le nombre des demandes est important. En pourcentage, cela donne 70% pour ce qui est de l’évaluation de l’intérêt d’achat, lorsque les demandes de location atteignent à peine les 30%. En effet, la capitale spirituelle du Maroc regorge, entre autres, de riads destinés à la vente, dont la majorité est convertie en maisons d’hôtes traditionnelles.

Demande d'achat par villes

A Mohammedia, les logements en vente sont beaucoup plus recherchés que ceux réservés à la location. L’intérêt pour l’achat dans cette ville, anciennement appelée Fedala, enregistre 56% tandis que l’on retient 44% pour la location. Un constat concevable pour cette petite ville balnéaire où sécurité et attractivité vont de pair. Ce comportement peut être également expliqué par l’engouement des casablancais pour cette localité, fuyant ainsi les nuisances sonores nocturnes, les embouteillages monstres et la pollution de la capitale économique.

L’écart entre vente et achat n’est pas aussi prononcé au niveau de la capitale administrative du royaume. La demande de location y atteint 53% pendant que l’achat enregistre 47%. Assurément, les ministères, administrations et instances gouvernementales sont toutes concentrées au sein de cette ville impériale.Un atout inestimable pour les locaux qui peuvent réaliser toutes les procédures légales du quotidien dans une seule zone géographique.

Location par villes

Pour l’étoile du Nord, les riverains semblent préconiser l’achat, au détriment de la location, avec 61% et 39% respectivement. Avec ses ruelles parsemées d’échoppes, ses édifices emblématiques, mais surtout avec sa population cosmopolite, Tanger incite ses visiteurs à s’y établir pour de bon.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *