Baromètre – JUIN 2018: On construit grand à Marrakech et petit à Casablanca!

Les casablancais préfèrent habiter dans des appartements plutôt que des villas
 Intérêt particulier pour les appartements à Casablanca
 A en croire les derniers chiffres de Mubawab concernant les demandes d’achat, rien ne vaut les appartements à Casablanca! 77,1% de la demande en mai 2018 porte, en effet, sur ce type de biens immobiliers, au détriment des villas (9,8%) ou des maisons (3,5%) par exemple. Force est de constater également que l’écart est parlant pour ce qui de la sollicitude accordé aux appartements, contre les bureaux et commerces (3,3%) ou encore les terrains (6,3%). D’autre part, il est utile de souligner que si la demande pour les appartements baisse depuis janvier dernier (-6,2%), elle est, en revanche, en constante augmentation pour ce qui est des bureaux et commerces (+1,9%), les maisons (+1,4%) et les terrains (+3,1%).
Demande par typologie de biens
2 mètres carrés en moins pour les casablancais
Difficile d’expliquer la recrudescence de l’intérêt des bidaouis pour les appartements (voir premier tableau) lorsqu’on s’attarde sur l’évolution des surfaces proposées par les promoteurs immobiliers. Est-ce par souci d’économie sur le foncier, ou peut-être à cause de la cherté des prix des matières premières dans le secteur des BTP? On ne tardera pas à trancher. Véritablement, les futurs acheteurs auront perdu 2 mètres carrés depuis le début de l’année. Une “petite” perte d’espace qui se répercute sur le prix en tout cas puisqu’ils auront économisé en contrepartie, quelques 270 DH sur le mètre carré.
Prix du m² 
Les marrakchis attirés par les appartements, les villas et les terrains
 Nette préférence des appartements à Marrakech avec un taux de demande atteignant les 57% selon les dernières statistiques du leader des annonces immobilières au Maroc. Un comportement prévisible étant donné l’innovation locale en matière d’architecture, de design et d’équipements, mais aussi pour la qualité de vie de la ville ocre qui séduit les ressortissants de l’intégralité des pays du monde. Les appartements devancent ainsi les villas et les terrains dans cette ville internationale avec un taux de 21%, suivis par une faible demande pour les maisons (12%) et les bureaux et commerces (3%).
 Surface moyenne du m²
Surface et prix au mètre carré vont de pair dans la ville ocre
 La tendance s’inverse à Marrakech. Contrairement à la capitale économique, on construit plus grand dans la ville ocre. On gagne 3 mètres carrés d’espace depuis janvier dernier dans le sud, toujours en se fiant aux informations de Mubawab concernant la surface moyenne des appartements en vente. Ce gain en superficie est palpable au niveau du prix au mètre carré qui augmente considérablement. Comptez quelques 464 DH/m² de plus pour habiter la ville des mille et une nuits. Mais à Marrakech, on ne compte pas, on achète!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.