Tout savoir sur le crédit FOGARIM

Le crédit FOGARIM a été lancé en 2004 au Maroc, son objectif était de permettre aux ménages à faible revenu d’acquérir un logement -ne dépassant pas 250.000 Dhs- Le crédit FOGARIM permet de financer l’acquisition d'un logement principal, d’un terrain et/ou de sa construction.

Principe 

Ce crédit est destiné aux personnes de nationalité marocaine, ne travaillant ni dans le secteur public ni le secteur privé, affiliées à la CNSS : 

-Qui exercent une activité génératrice de revenu.

-Qui souhaitent acquérir leur logement principal. Toutefois ce logement peut être destiné à l’habitation de ses ascendants ou descendants de premier degré.

-Qui n’ont jamais bénéficié auparavant d’un prêt ou d’un logement garanti par un fonds étatique. 

Les logements éligibles sont ceux qui possèdent un titre foncier, dont le prix qui figure dans le compromis de vente ou le coût d’acquisition du terrain plus sa construction ne dépasse pas 250.000 Dhs. 

Important : Le Logement ou le terrain doit être situé dans la Wilaya où le demandeur de crédit exerce son activité. 

Ce crédit a permis à plus de 160 000 ménages à faible revenu d’accéder à la propriété. Le montant global des crédits ayant bénéficié de cette garantie s’est élevé à 24,6 milliards de dirhams sur la période 2004-2017.

Depuis 2017, l’octroi de ce crédit par les banques a baissé à cause de son risque élevé. En effet, les banques ont durci leurs conditions : Financement à hauteur de 70 % du coût du bien (au lieu de 100% au début) et hausse du taux d’intérêt. 

Aujourd’hui au Maroc, seules deux banques octroient plus de 80% des crédits FOGARIM tandis que toutes les banques sont en principe éligibles. 

Revenu modeste ? Pensez au Crédit FOGARIM ! Mais avant choisissez votre futur logement sur Mubawab.ma Consultez le 1er site immobilier du Maroc par ici 

Merci d’avoir lu notre article, vous pouvez nous laisser vos commentaires / questions / suggestions, et n’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *