Logement des étudiants au Maroc: état des lieux

les-cites-universitairesRésider, si possible pas trop cher, pas trop loin et avec un minimum de confort, c’est le sujet de préoccupation de chaque rentrée étudiante. Location, résidences universitaires, résidences privées, colocation ; voici les différents modes de logements possibles.

Chaque année, les étudiants ainsi que leurs parents se ruent sur les logements particuliers et la colocation quand il ne reste pas de place dans les cités universitaires. A part les frais de nourriture et les petits à-côtés, les parents sont dans l’obligation de payer le fameux «loyer» de leurs enfants.

Assurément, les cités universitaires ne sont certainement pas suffisantes pour accueillir tous les étudiants marocains en provenance d’autres villes.  La plupart se battent pour décrocher une place en résidence universitaire, des logements proposés par l’Etat et moins chers que les loyers proposés par les particuliers. Même avec l’augmentation du nombre de places dans les cités universitaires (54.000 lits en 2014/2013 contre 35.000 lits en 2012/2011) et l’implication du secteur privé dans la construction des cités universitaires, le logement étudiant demeure un problème majeur au Maroc.

La superficie des chambres dans les cités universitaires actuelles varie entre 9m2 (superficie minimale pour la location) et 20m2 au maximum. Elles contiennent des placards, des tables et des lits séparés. En revanche, la cuisine et les salles de bains sont partagées par les étudiants de chaque étage. Et pour les étudiants qui ont choisi la location classique ou individuelle, ils doivent chercher les petites surfaces avec des prix abordables, une mission difficile voire impossible dans les grandes villes. Par exemple, Casablanca ou Rabat, le loyer coûte en moyenne 3.000 dirhams pour un studio de 40m2 au centre-ville (sans compter qu’il faut payer des frais d’eau et d’électricité, une avance de deux mois de caution et peut être payer l’intermédiaire).

Même problème pour les cités privées, faute de place en résidence universitaire, les jeunes se bousculent aux portes des résidences étudiantes financées par des fonds privés. Nettement haut de gamme, ces résidences affichent pour des 18m2 des loyers exagérés mais avec parfois beaucoup de services compris ou possibles, encadrant votre logement : wifi, laverie, ménage… un confort variable selon les résidences et selon votre budget.

Autrement, décrocher un logement étudiant devient un parcours du combattant au Maroc pour les étudiants et leurs parents.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.