L’immobilier, maillon fort de l’économie nationale

Le secteur immobilier au Maroc constitue à lui seul 14% du PIB marocain, et génère 1 million d’emplois. Le besoin de se loger, quels que soient les moyens des ménages, demeure nécessaire et capital.

La pierre reste une valeur refuge toujours appréciée par les investisseurs, qu’ils soient des professionnels à la recherche d’un business porteur, ou des particuliers souhaitant épargner intelligemment leur argent, posséder un patrimoine ou avoir un rendement locatif. 

En effet, dans son enquête nationale sur la consommation et les dépenses des ménages présentée fin 2016, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a indiqué que les dépenses consacrées à l’habitation ont augmenté de plus de 60% entre 2007 et 2014. 

L’effet Covid-19 

Selon l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) de Bank Al-Maghrib, au 2ème trimestre 2020, les transactions ont chuté de 65% pour les maisons, de 25% pour les villas et de 20% pour les appartements, avec une chute de prix de 4% en moyenne.

Cependant, si l’on regarde les chiffres de l’offre, notamment ceux sur Mubawab.ma, nous observons un tout autre scénario. Bien que, dans un premier temps, les tendances suivent celles annoncées par l’IPAI, avec une baisse de 68% de l’offre pour les biens à usage d’habitation au mois d’avril, nous observons une belle reprise à partir du mois de mai 2020, avec +77% d’annonces de logements sur le portail. 

En ce qui concerne les prix de l’offre, alors que tout le monde s’attendait à une chute des prix, l’indice des prix Mubawab nous démontre le contraire : après un début d’année assez positif, nous observons, à partir du mois de mars 2020, un recul de 7 points des prix des appartements à la vente. Un recul qui semble s’atténuer fortement en avril, avec un seul point de perdu. Cette tendance s’inverse au mois de mai, et nous observons une reprise de l’indice, qui compense sa perte et reprend 9 points. Ce n’est que bien plus tard, en août, que la pression sur les prix se fait sentir, mais cette baisse est plutôt liée à un effet de saisonnalité.

Le digital, un potentiel de développement 

Mubawab, entreprise à vision technologique, a toujours préconisé le numérique et en a fait son enjeu pour la transformation du paysage immobilier marocain : pilotage et réalisation des visites virtuelles pour les professionnels de l’immobilier partenaires, visibilité online et promotion immobilière digitale … 

Depuis Octobre 2019, l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre, et de la cartographie (ANCFCC) a basculé ses processus de paiement en mode digital, et délivre les certificats de propriété en ligne. 

Après l’annonce de l’état d’urgence et le confinement, l’ANCFCC a permis aux notaires de déposer tous les dossiers en traitement au niveau de leurs études à travers le portail électronique de l’agence, et ce, quelle qu’en soit la nature. Ces services permettent non seulement un traitement rapide des dossiers soumis, mais aussi la possibilité de leur suivi ainsi que le paiement des montants dus à ce titre. Et nombre de services sont désormais ouverts, en ligne, à des professionnels tels que les topographes ou les architectes.

Le plus important à ce stade est de pouvoir digitaliser la plus grande partie de ses outils d’aide à la vente, afin de pouvoir informer les personnes intéressées sans se déplacer avec photos des biens, vidéos/visites virtuelles, visibilité online, contrats, cahiers des charges, autorisations, plans digitalisés facilement envoyables par email ou par whatsApp . Kevin Gormand, CEO et fondateur de Mubawab

Vous avez un projet d’achat immobilier ? 

Faites confiance au 1er site immobilier du Maroc ! 

RDV sur www.mubawab.ma pour louer, vendre ou acheter un logement.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *