Les prix des loyers ont-ils augmenté à fin 2020 ?

Légère augmentation des prix de la location non meublée

Depuis 2019, la location d’appartements vides enregistrait une tendance baissière, qui s’est inversée pendant le 2ème trimestre 2020, marquant un bond de 10% en glissement trimestriel. 

Le troisième trimestre 2020 suit logiquement cette courbe et inscrit une nouvelle augmentation de 2% en glissement trimestriel, et le 4ème trimestre confirme cette tendance avec une augmentation trimestrielle de 2%. 

Contrairement aux périodes précédentes, nous basculons également dans une augmentation annuelle glissante, bien que minime pour le moment (+1%). Quant aux villas louées vides, le même schéma se reproduit : une évolution annuelle positive (+9%), mais la chute trimestrielle se creuse au ralenti avec seulement -1%, contre les -7,5% les trimestres précédents.

Dans le segment des appartements proposés vides à la location, les loyers les moins chers se trouvent dans les villes de Khouribga, Azemmour et Ouad Zem, avec respectivement 1 300, 1 500 et 1 600 Dhs, et les loyers les plus chers toujours dans les villes de Bouskoura, Rabat et Casablanca, avec respectivement 11 000, 10 000 et 9 000 Dhs. 

Pour les villas, les plus chères se trouvent à Casablanca (30 400 Dhs), Rabat (29 500 Dhs) et Bouskoura (27 000 Dhs), les moins chères se situent à Oujda (4 200 Dhs), Ait Ourir ( 4 500 Dhs) et Meknès (5 000 Dhs).

Stabilisation des prix de la location meublée 

Après deux trimestres de hausse des prix pour les appartements meublés, le marché semble s’équilibrer à fin 2020, et revenir à des niveaux de prix plus habituels, les prix perdent en effet 1% sur un trimestre et retrouvent un niveau de prix similaire à la même période de l’année précédente. 

Les prix des villas meublées continuent d’augmenter, +6% à fin 2020 contre 3% le trimestre précédent. Ces tendances confirment le ressenti évoqué au troisième trimestre 2020 : l’écosystème locatif au Maroc est sujet à une réelle transformation.

Le recours vers des espaces plus grands se confirme ! 

Comme le prédisaient les tendances du trimestre précédent, les locataires cherchent à agrandir leur logement : une augmentation moyenne de 2 m² a été enregistrée en un seul trimestre et 2,5 m² par rapport à la même période de 2019. 

Quant au confort intérieur, un changement est également observé : passage de 48% à 51% d’appartements avec balcon ou terrasse, et de 60% à 62% de villas avec piscine. Ces indicateurs sont à surveiller dans les mois à venir.

Méthodologie : 

Les observations qui remontent du Tensiomètre Locatif de Mubawab correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la location, annoncés sur le portail entre Octobre et Décembre 2020. Sont exclus : les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, riads, et biens à la vente. 

Des prix moyens sont calculés par zone géographique, dans l’ensemble et pour chacun des segments retenus pour les villas et les appartements, meublés ou vides, sur la base des annonces de location publiées sur Mubawab.ma. 

Continuez de suivre le 1er blog immobilier du Maroc !

Dans notre prochain article nous ferons ensemble un Home Tour dans la maison blanche ;)  

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *