Les minis-maisons un choix qui séduit de plus en plus.

Depuis presque une décennie, de plus en plus de ménages américains ont opté pour les minis-maisons. Une révolution dans le pays du ‘’think big’’ mais cela est dû à leur faible coût, leur minimalisme et un impact sur l’environnement amoindrie. Ce qui a fait des minis-maisons un bien immobilier à part entière adopté par des foyers dans le monde entier.

Faire de la protection de l’environnement une priorité

La majorité des critiques qu’on entend concernant les minis-maisons, tournent autour du même sujet ‘’la taille’’. Ce sont des petites maisons, on ne peut pas y installer tout ce qu’on veut, pas pratique… Mais la majorité des gens oublient l’urgence climatique qui se développe de plus en plus chaque jour. La maison reste certes petite, mais elle est surtout beaucoup moins gourmande en énergie. Il s’agit d’une solution pratique pour chaque personne souhaitant maîtriser leur empreinte carbone.

Un logement construit à moindre coût

Construire une maison neuve, coûte très chère et nécessite la mise en place des ressources nécessaires. Il faut savoir par exemple, que lors du lancement d’un nouveau projet, il faut une quantité importante de sable pour pouvoir solidifier les fondations. Nos fonds marins ne peuvent plus répondre à la demande accrue des populations, car le sable aujourd’hui est devenu une rareté. Comme la majorité des habitats alternatifs, les minis-maisons sont faites de bois, qui est une ressource beaucoup plus durable si elle est bien gérée par l’Homme.   

Le Maroc n’est pas en reste ! 

Depuis quelques semaines, ce nouveau genre de projet émerge de plus en plus au Maroc. Prenant pour exemple un projet qui a vu le jour à Dakhla et qui propose des minis-maisons à partir de 250.000 dhs. Un investissement qui vise à redorer le blason de ‘La perle du Sud’ dans le cadre du projet de développement des régions du sud.

Vous souhaitez louer, vendre ou acheter un logement ? Découvrez nos milliers d’annonces sur Mubawab.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *