Immobilier en 2021 : les chiffres clés à retenir !

Que vous soyez futur acquéreur ou professionnel de l’immobilier, il est important de suivre l’actualité du secteur, surtout en ces temps de changements récurrents qui dépendent de l’évolution de la crise sociale et économique liée à la crise sanitaire. Mubawab est là pour vous accompagner !

Dans cet article, vous trouverez les chiffres clés du marché immobilier marocain publiés jusqu’au 1er trimestre 2021. Le reste de l’année reste à suivre ! 

Augmentation de la demande sur Mubawab.ma 

Selon le Guide Mubawab de l’Immobilier du 1er trimestre 2021, le portail enregistre un ralentissement de l’offre (-8,8% pour l’offre d’appartements neufs et anciens) et observe, à l’inverse, une demande en bonne santé (+13% pour la demande d’appartements neufs et anciens). 

Appréciation de l’indice des prix des actifs immobiliers 

L’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié, en glissement annuel, de +1,8% au 1er trimestre de 2021, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Les prix du résidentiel marquent à cet effet une légère baisse estimée à 0,9% au moment où le prix des terrains et des biens à usage professionnel marque des hausses respectives de l’ordre de 1,4 et de 0,3%.

Hausse des transactions immobilières 

Selon la BAM et l’ANCFCC, le nombre de transactions a, de son côté, progressé de 52% par rapport au premier trimestre de l’année écoulée, avec des augmentations de 42,4% pour le résidentiel, de 76,1% pour les terrains et de 73,5% pour les biens à usage professionnel.

Pour rappel, pendant le 4ème trimestre 2020, le nombre de transactions avait progressé de 27,1% au cours de la même période. Une hausse qui avait concerné l’ensemble des catégories de biens, avec des taux de progression de 22,1% pour le résidentiel, de 47,3% pour les terrains et de 24,9% pour les biens à usage professionnel.

Stagnation des prix à Rabat et Casablanca 

À l’exception de Marrakech où les prix ont enregistré une hausse de 3,5% au premier trimestre, les deux plus grandes villes du Royaume ont observé une stagnation des prix des actifs en glissement annuel. À Rabat, cette évolution concerne des baisses de 0,4% pour le résidentiel et de 20,6% pour les biens à usage professionnel tandis que le prix des terrains a reculé de 6,2%. 

Les ventes au niveau de la capitale ont fléchi de 17% suite au repli de 19,1% des ventes du résidentiel et de 6,5% des biens à usage professionnel. En contrepartie, les ventes des terrains ont progressé de 7,5%. Au niveau de Casablanca, la stagnation des prix s’explique par la baisse de 0,8% des biens résidentiels et de 2% de ceux des terrains à l’heure où les prix des biens à usage professionnel ont flambé de 9%. Les transactions au niveau de la métropole marquent pour leur part une baisse de 28,8% et ce après une hausse de 32,1% enregistrée au dernier quart de l’année 2020. 

Source : Bank Al-Maghrib | 1er trimestre 2021

Hausse des crédits à l’habitat 

Selon les analystes de Valoris Securities, i s’agit, d’une part, de la hausse des crédits à l’habitat depuis septembre 2020, bénéficiant d’une montée des financements participatifs sur ce segment. 

En 2020, les banques marocaines (conventionnelles & participatives) ont produit 7,3 milliards de DH de prêts destinés au financement de l’habitat. Près de 50% de cette production proviennent des banques participatives. Dit autrement, près de 1 DH sur 2 vient des financements participatifs, soit 3,5 milliards de DH.

Location longue durée : évolutions des prix et des superficies 

Au premier trimestre 2021, l’indice des prix locatifs – qu’il s’agisse des appartements meublés ou vides – maintient une tendance similaire au trimestre précédent. 

Selon le Tensiomètre Locatif de Mubawab, un appartement vide se loue, en moyenne, à 7 560 Dhs par mois au Maroc et l’on constate une baisse de -3% en glissement trimestriel et une hausse de 4% en glissement annuel. Les appartements meublés se louent, quant à eux, en moyenne, à 8140 Dhs par mois. L’on constate une stabilité en glissement trimestriel, ainsi qu’en glissement annuel. 

Pour les villas, un bien vide se loue, en moyenne, à 24 440 Dhs par mois. Une légère hausse de 1% en glissement trimestriel et une hausse de 3% en glissement annuel sont constatées. Les villas meublées se louent, en moyenne, à 22 070 Dhs par mois et l’on enregistre une baisse de -2% en glissement trimestriel et une hausse de 1% en glissement annuel. 

Concernant l’évolution des superficies, l’on perd, en moyenne, 1m² en un seul trimestre, et l’on gagne 2m² par rapport à la même période de 2020. La demande passe de 51% à 50% d’appartements avec balcon ou terrasse, et de 62% à 50% de villas avec piscine. 

Prévisions* sur les évolutions des prix | 2ème trimestre 2021

Mubawab.ma lance son modèle prédictif relatif aux prix de l’immobilier ! Pour la ville de Casablanca, il est prévu que le prix des appartements augmente de +2,37% au mois d’avril et baisse les mois de mai et juin avec respectivement -7,01% et -1,21%. Pour la ville de Rabat, le prix des appartements devrait baisser de -4,49% au mois d’avril 2021 puis remonter à partir des mois de mai et juin avec respectivement +2,68%% et +1,31%. Enfin, pour la ville d’Agadir, il est prévu que le prix des appartements augmente de +2,20% en mai et baisse les mois d’avril et juin avec respectivement -1,09% et -3,23%.

NB : Vu la crise sanitaire et la reprise, les résultats peuvent être fluctuants et ne pas suivre la tendance.

* Méthodologie : basée sur la data des 3 dernières années.  

Mubawab suit de près les évolutions de marché pour vous accompagner dans vos prises de décisions. 

Continuez de suivre le 1er Blog Immobilier du Maroc ! 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *