Générations X et Y : comment se comportent les acquéreurs sur le marché immobilier selon leur âge ?

Avant de commencer notre article du jour, savez-vous que les sociologues distinguent 4 générations au cours du 21ème siècle : 

  • Les Baby-boomers, nés entre 1946 et 1965.
  • La génération X, née entre 1965 et 1980.
  • La génération Y, née entre 1980 et 2000.
  • La génération Z, née à partir de l’an 2000.

Dans cet article, nous allons faire le focus sur le comportement des générations X et Y sur le marché immobilier, afin de comprendre leurs différents processus décisionnels. 

Génération X et Immobilier 

Aujourd’hui les personnes de cette génération ont entre 41 et 56 ans. Généralement, elles ont déjà eu affaire à un projet immobilier au moins une fois dans leur vie. 

Ce sont des personnes qui peuvent se permettre une maison secondaire ou un investissement locatif pour avoir une maison de vacances, constituer un patrimoine ou préparer un complément de revenu à la retraite. 

En général, cette génération recherche le calme, les espaces verts, un jardin ou une terrasse et un espace plus spacieux. 

La génération X est aussi moins sensible à l’effet de mode et à l’influence, elle est terre à terre et plus sceptique sur la sincérité du discours des professionnels de l’immobilier :  Il est donc important de faire preuve de transparence et de cohérence pour les convaincre.

Simple, accessible et pratique, chercher un logement sur le web intéresse également cette tranche d’âge : visite virtuelle, images, vidéos … L’approche la plus adéquate pour conquérir ces personnes est le « phygital », soutenir la forte présence de l’aspect humain dès le début du projet. 

Moins impulsifs que la génération Y, les personnes de la génération X sont des adeptes de la comparaison. Ils n’hésitent pas à mener de très longues recherches sur les biens qu’ils trouvent. Il est donc important de leur donner suffisamment d’informations sur vos produits.

Génération Y et Immobilier

Aujourd’hui les personnes de cette génération ont entre 21 et 41 ans. Ce sont les jeunes actifs. 

Il ne faut pas oublier que la technologie domine leur quotidien. Internet est leur outil principal de communication pour interagir que ce soit dans le privé ou le travail. Ce qui les rend plus indépendants dans leurs recherches de logement, mais restent tout de même attachés à l’accompagnement par des professionnels dans le cadre de la réalisation de leur projet immobilier.

Cette génération est connectée en permanence, ce qui lui permet de comparer et de rester à l’écoute du marché et privilégie son bien-être peu importe ses moyens : c’est la génération de l’influence et des apparences. 

À cet âge, on fait généralement notre première acquisition immobilière, si toutes les conditions sont réunies : capacité d’emprunt, stabilité professionnelle, apport personnel.  Du coup, l’aspiration à devenir propriétaire est forte mais l’accès au logement est compliqué, on devient propriétaire lorsque l’on peut !

Plus attirée par les logements en périphérie du centre urbain, proches de toutes commodités et pas très spacieux pour “commencer”. Il s’agit d’acquéreurs opportunistes mais très attentifs quant au respect de leur budget et leur pouvoir d’achat immobilier. 

Plusieurs observations sociologiques ont été établies ces dernières années concernant la génération X. Or, cette génération a tendance à espérer acquérir un bien immobilier avant l’âge de 35 ans. C’est un objectif que se fixent beaucoup de personnes, ce qui n’était pas le cas avec les générations précédentes. Ils sont enthousiastes, moins patients que leurs aînés et donc très motivés de voir leur projet aboutir rapidement : ils adorent tout faire rapidement ! 

Ce qui sépare la génération X de la génération Y ne tient parfois qu’à un fil. Les 40-50 ans ont rapidement adopté les nouvelles technologies et la génération Y, bien qu’elle devienne de plus en plus mobile first ne signifie pas la fin du physique, au contraire ils souhaitent une expérience d’achat omnicanale où l’aspect humain garde toute sa place et intègre parfaitement les nouveaux usages mobiles.

Une chose est sûre, les deux générations s’accordent sur le fait que l’immobilier reste une valeur refuge. 

Continuez de suivre le 1er Blog Immobilier du Maroc. 

Un Grand Merci à nos milliers de lecteurs :)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *