Refus de crédit immobilier, conséquences et solutions

House sitting on calculator isolated on whiteVous avez trouvé le logement de vos rêves avec le prix qui vous convient et vous avez fait une demande de crédit, mais votre banque refuse de vous l’accorder. C’est désagréable mais il y a forcément une raison et une solution. Les banques prêtent. Mais pas à n’importe quel prix. Elles cherchent à évaluer le risque qu’elles prennent en vous accordant un crédit immobilier. Pour évaluer votre dossier, les banques prennent en compte toute une série de critères. A commencer par votre apport personnel, vos revenus et votre capacité d’endettement. Elles se penchent également sur votre situation professionnelle et personnelle, sur votre faculté à épargner, sur la tenue de votre compte.

Le motif du refus peut être ou non justifié pas la banque. S’il l’est, tâchez de chercher l’argument principal qui l’a motivé pour essayer d’y pallier et présenter ainsi un nouveau dossier plus solide.

En cas de refus, n’abandonnez pas la partie. Si vous estimez que votre dossier affiche un bon niveau de qualité, présentez-le le plus rapidement possible à d’autres établissements prêteurs. Vous pouvez vous adresser aux banques généralistes, aux spécialistes du crédit immobilier et aux courtiers.

Si une banque vous a refusé un crédit, vous pouvez obtenir de sa part un certificat de refus. N’oubliez pas de prévenir le vendeur et le notaire, et leur donner le certificat de refus.

 Bon à savoir :

Les banques prêtent plus facilement lorsqu’il s’agit d’acheter une maison ou un appartement bien placé et de bonne qualité. Ce type de bien présente une meilleure valeur patrimoniale et résiste mieux en cas de retournement du marché immobilier. C’est d’autant plus important que le logement sert de garantie à la banque, via l’hypothèque ou la caution. Contrairement à l’investissement locatif où les banques sont plus vigilantes.

2 réponses
  1. Denise O dit :

    Même pour un bien immobilier bien placé, l’accord d’un prêt peut être refusé si les capacités de remboursement ne sont pas suffisantes. Pour le savoir, il vaut mieux toujours avoir recours à une simulation de prêt comme sur http://simulationdepretimmobilier.com/.

  2. Mubawab dit :

    Effectivement, ni l’emplacement ni la qualité du bien ne peuvent être un élément ou un critère pour le refus ou l’accord d’un crédit immobilier. Mais comme nous avons indiqué, les banques prêtent plus facilement lorsque l’emplacement et la qualité du bien acquis sont biens car il présente un genre de valeur patrimoniale et de garantie.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.