Assurance crédit immobilier

penser_assurance.tb L’assurance sur le crédit immobilier est d’une ultime importance. Elle vous assure en cas de décès, d’invalidité et d’arrêt de travail ou tous autres incidents qui peuvent entraver le remboursement normal du prêt. L’assurance permet également de garantir à l’organisme prêteur un remboursement en cas de défaillance de votre part. En théorie, le contrat d’assurance est limité à la période du crédit.

 Pour bénéficier de l’assurance, l’emprunteur possède deux choix ; soit il envisage un règlement mensuel d’un montant qui s’ajoute bien évidemment à sa traite ou un versement effectué au tout début du crédit.
Il est à noter que le coût de l’assurance du crédit immobilier représente une somme non négligeable. Cette somme est calculée en pourcentage par rapport au montant total de l’emprunt. Le coût total des assurances de prêt immobilier peut représenter jusqu’à 10% du coût total du financement d’un projet.

 En règle générale, l’assureur vous demande de remplir un formulaire de santé, lui permettant de cerner les risques et d’avoir une visibilité spécifique sur votre situation.
Nous distinguons trois types principaux des assurances immobilières :

  • L’assurance décès invalidité (ADI) : Son rôle est de protéger l’institution financière en assurant le remboursement du capital restant, en cas de décès de l’emprunteur* ou d’invalidité.
  • L’assurance perte d’emploi (chômage) : elle assure la prise en charge des mensualités, en totalité ou en partie, lorsque vous perdez votre travail.
  • Incapacité Temporaire de Travail (ITT) : En cas de maladie ou d’accident, l’assuré ne peut exercer temporairement son activité professionnelle d’aucune manière, même partiellement, et quel que soit la nature de sa profession.

 Dans la plupart des cas, l’institution financière propose ou autrement dit impose un assureur. En outre, l’emprunteur dispose de tous les droits de décision, il peut choisir le bon assureur qui lui offre un produit adapté à ses bourses et à ses attentes.

*Si un bien est commun, l’assurance décès/invalidité peut être répartie sur les deux parties.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.