Assurance de crédit immobilier : les points à vérifier avant la signature !

Assurance-empruntL’assurance sur le crédit immobilier est d’une ultime importance. Elle vous assure en cas de décès, d’invalidité et d’arrêt de travail ou tous autres incidents qui peuvent entraver le remboursement normal du prêt.

L’assurance permet également de garantir à l’organisme prêteur un remboursement en cas de défaillance de votre part. En théorie, le contrat d’assurance est limité à la période du crédit.

Pour bénéficier de l’assurance, l’emprunteur possède deux choix ; soit il envisage un règlement mensuel d’un montant qui s’ajoute bien évidemment à sa traite ou un versement effectué au tout début du crédit. Si l’offre ne vous intéresse pas, vous n’en êtes absolument pas contraint, vous pouvez tout à fait souscrire chez un concurrent qui vous propose une offre plus intéressante !

La banque est d’ailleurs tenue de vous remettre une offre préalable qui doit mentionner le fait qu’elle peut être souscrite chez un autre assureur.

Il est à noter que le coût de l’assurance du crédit immobilier représente une somme non négligeable. Cette somme est calculée en pourcentage par rapport au montant total de l’emprunt. Le coût total des assurances de prêt immobilier peut représenter jusqu’à 10% du coût total du financement d’un projet.  Donc étudier bien votre dossier et voici quelques points à vérifier avant de signer :

  • Les délais de carence: un délai de carence ou délai de stage implique qu’il n’y a pas la couverture maximum souscrite au début du contrat. Plus précisément, c’est la période entre la signature du contrat d’assurance et la prise d’effet des garanties. Celui-ci peut différer d’un contrat à l’autre. Ils sont en général de 6 mois à un an, vérifiez bien les clauses.
  • Les franchises : La franchise est le délai appliqué entre événement (décès accidents, perte d’emploi…) et la date ou débutera l’indemnisation.
  •  Le niveau de prise en charge : Si tous les organismes proposent les mêmes garanties, toutes ne sont pas équivalentes en termes de couverture. Certaines ne proposent un remboursement total qu’en cas de décès alors que d’autres peuvent y inclure la perte totale d’autonomie.
  • Les garanties proposées : Attention certains organismes ne proposent pas d’assurance perte d’emploi.
  • Les tarifs : Evidemment, plus les garanties sont nombreuses plus le coût de l’assurance sera élevée. Néanmoins à garanties égales, les assureurs n’affichent pas des tarifs équivalents. Prenez le temps de comparer les offres.
  • Les contrats personnalisés : la majorité des contrats sont les mêmes pour tous les profils d’emprunteurs et affichent donc des tarifs similaires. Mais de plus en plus d’organismes proposent des contrats spécifiques, notamment pour les seniors. En effet, pour eux, si la garantie décès risque d’être plus chère, celle d’incapacité de travail et de perte d’emploi sont totalement inutiles.

Dernier conseil, n’hésitez pas à faire des simulations avant la signature afin de comparer les taux des assurances.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.