Baromètre Mubawab Octobre 2016 : « Marrakech profite pleinement de la COP 22 et se désigne comme la deuxième ville la plus chère du Maroc. »

 

Après une longue période de stabilité durant ces 6 derniers mois, la ville ocre a pleinement  saisie l’occasion des préparatifs de la COP 22 pour se positionner comme la deuxième ville la plus chère du royaume, devant  la ville de Rabat, et derrière Casablanca, en ce mois d’octobre. En effet, le mois dernier, de 14178 Dhs le mètre carré, le prix de vente de ses appartements en vente a grimpé ce mois de 1.87% pour  un prix de 14.443 Dhs le mètre carré.

Quant à la ville de Rabat, elle continue dans une chute avec une baisse mensuelle de -7.85%. Bien que ses plus beaux quartiers en soient épargnés, les plus populaires voient  néanmoins  le prix de vente de leurs appartements diminuer inexorablement. Même constat pour la ville de Fès., en effet,  l’activité immobilière dans cette ville reste toujours assez faible. Elle enregistre encore ce mois une baisse générale de 4,16%, pour afficher 6.058 Dhs le mètre carré contrairement au mois précédant où ses prix  affichaient  une augmentation.

En ce mois d’Octobre, c’est à nouveau la ville de Tanger demeure stable et sereine après une belle croissance durant  toute l’année 2016, en affichant 12.283 Dhs au mètre carré pour ses appartements en vente.

Ce mois, retenons que les transactions immobilières au Maroc, sont dominées par l’achat, ainsi 62% de demande enregistrées ce mois sont orientées à l’acquisition d’un bien, contre seulement 38% pour la location. Agadir elle, profite résolument de cette tendance avec  un record de presque 70% de demande pour l’achat. Elle enregistre donc une hausse mensuelle du prix de vente de ses appartements de 3%, et demande 10.450 Dhs le mètre carré.

 

Casablanca

Classée première des villes les plus chères du Maroc, Casablanca affiche ce mois, une hausse de 2.42% et les appartements se demandent à 16840 Dhs au mètre carré en moyenne. Toutefois après analyse, on constate que bon nombre des quartiers de Casablanca, ont connu une baisse. Ce sont entre autre, le Maarif, qui enregistre en octobre une baisse de -3.63% pour demander 16.195 Dhs au mètre carré pour ses appartements. Sidi Moumen, lui présente une baisse de -11.20% pour afficher 4208  Dhs au mètre carré, et enfin Hay Hassani qui note un taux  de -4.47%, pour afficher 8.905 Dhs au mètre carré.

Ainsi malgré une certaine baisse sur ces quartiers concrets, la hausse des prix de vente des appartements est toujours de mise sur des quartiers tels que, Ain Diab, le plus cher de la capital économique, avec une hausse de 1.32% pour afficher 22.335 Dhs au mètre carré. De même qu’Hay Mohammadi  pour un quartier plus populaire qui pour ce mois est passé à 8 265 Dhs au mètre carré soit une hausse de 0.65%.

 

Marrakech

Pour l’ouverture de la COP 22, Marrakech profite pour relancer son activité immobilière en se classant deuxième des villes les plus chères du Maroc. En effet, de 14 178 dhs au mètre carré en septembre, le prix de vente des appartements est passé  au mois d’octobre à 14443 dh soit une hausse de 1.87 %.

Ainsi Agdal, par exemple, enregistre comme  prix de vente 19405 dh pour un taux de 2.08%. Bien que cette ville connaisse une activité immobilière en demi-teinte depuis quelques années, la COP 22 apparaît comme une belle occasion de relancer l’activité. Malgré tout, cette bonne reprise est à nuancée, car certains quartiers connaissent des moments difficile, comme Amelkis qui affiche une baisse de 8.72% pour es appartements présentés en moyenne à 14247 Dhs au mètre carré. Puis Guéliz, avec un prix de vente fixé à 13745 Dhs au mètre carré pour ses appartements, ce quartier affiche une baisse de -3.52%. Et enfin Mhamid qui présente une diminution du prix de vente de ses appartements de -2.52% soit 6,571 dh.

Tanger

De 12389 Dhs le mètre carré au mois de septembre, le prix de vente des appartements dans la ville de Tanger est passé à 12283 Dhs en ce mois d’octobre soit une légère baisse de 0.86%. Néanmoins, Tanger garde toujours sa sérénité malgré l’instabilité que rencontrent certaines villes du royaume.

Ainsi, Achakar  observe une hausse mensuelle de 4.45% pour un prix de vente de 14.673 Dhs au mètre carré. Malabata enregistre également une hausse de 3.03% avec un prix de vente de  ses apparteemnts à 14501 Dhs le mètre carré.

Parlant de baisse, c’est le quartier Mghogha qui affiche un grand déclin ce mois de -2.04%, soit un prix de vente de ses appartements de 6582 Dhs  le mètre carré comparé au mois précédent, où le prix de vente des appartements était de 6726 dh. Puis vient Boukhalaf avec une variation mensuelle  de -1.11%.

                                                                           

Rabat

Rien ne s’arrange pour la ville de Rabat, en baisse le mois dernier avec un prix de vente de 14872 dh, le prix de vente des appartements continu toujours de baisser ce mois avec un taux de variation de -7.85% pour afficher 13704 Dhs le mètre carré en moyenne.

En dehors du quartier de Hay-Riad qui de 18407 Dhs au mètre carré pour ses appartements en vente le mois précédent est passé à 18665 Dhs ce mois, soit un taux de variation de 1.40%, aucun autre quartier n’a connu de hausse.

En effet, de 15360 Dhs le mètre carré le mois dernier le prix de vente des appartements du quartier Agdal a chuté à 14548 Dhs au mètre carré, soit une baisse de -5.30%. Pareil pour Al Fath qui a vu le prix de vente de ses appartements régressé de -1.66%  poru affocher 12492 dh le mètre carré. Sans oublier le quartier Hassan qui est passé à 13243 dh soit une variation de -1.55% comparé au mois de Septembre.

 

Fès

Tout comme  Rabat, le prix de vente des appartements de la ville de Fès reste en baisse globalement. Ainsi ce mois d’octobre, le prix de vente des appartements a encore baissé de -4.16%  pour un  prix de vente mensuel de 6058 Dhs le mètre carré.

En effet, en ce mois le prix de vente des appartements du quartier Centre-ville a chuté de -5.22% soit un prix de vente des appartements de 5 939 Dhs le mètre carré. De même que Narjiss qui affiche une baisse de -4.41% pour un prix de vente moyen de ses appartements passé à 5331 Dhs le mètre carré.

Quant au quartier Saâda, il enregistre la plus grande hausse ce mois comparé au mois dernier  avec un prix de vente de 6082 Dhs au mètre carré pour ses appartements, soit une variation de + 1.72%.

 

Agadir

Classé parmi les villes qui affichent une hausse ce mois, le prix de vente des appartements de ville d’Agadir ont grimpé de 3%, soit un prix de vente  mensuel de 10450 Dhs au mètre carré.

En effet, sur trois quartiers en baisse, seul les quartiers Haut Founty et Talborjt enregistrent, une baisse considérable respective de -19.26% et 6.56% pour des prix de vente  des appartements à 12792 Dhs le mètre carré d’une part et 14505 Dhs le mètre carré d’autre part.

Toutefois, tout le reste des quartiers de cette ville sont en hausse. Ce sont entre autre, le quartier Hay Essalam, qui voit ce mois le prix de vente de ses appartements grimper de 8.27% pour afficher 7740 Dhs le mètre carré. De même que Hay Mohammadi qui affiche également une hausse de 1.24% pour un prix de vente de ses appartements de 9666 Dhs au mètre carré.

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *