Rencontre avec Abdelaziz KABBAJ, Directeur Général du VIZIR Center

 kabbajLe Vizir Center n’est pas « un projet de plus à Marrakech ». Sa particularité réside en effet, dans la combinaison judicieuse de deux composantes fortes. L’une immobilière, et l’autre, touristique et de loisirs. Ainsi, l’idée d’offrir aux futurs investisseurs, un ensemble intégré et multifonctionnel a été le fil conducteur des concepteurs ce projet. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Ce modèle plait et rencontre un succès tant auprès des Marocains que des étrangers. Et si en plus, l’opportunité est offerte de rentabiliser son investissement grâce à une gestion locative rigoureuse, encadrée par la loi sur la « résidence immobilière de promotion touristique » (RIPT) alors désormais, une alternative nouvelle se dessine en matière de valorisation et de pérennisation de son patrimoine.

Où en est le projet le Vizir à Marrakech? Pourquoi avoir choisi d’associer les composantes immobilière et touristique/loisir sur un même projet? 

A ce jour, le Vizir Center est prêt. Les premières tranches immobilières sont réalisées, 96 appartements de haut standing et les premières tranches de l’espace de loisirs. La société de gestion CHRIFATI, a reçu son agrément en RIPT pour exploiter la résidence et l’espace de loisirs. C’est la première résidence à Marrakech qui a reçu un agrément en RIPT signé par Monsieur le Ministre du Tourisme. Les premiers tests de l’ensemble du concept (résidence et loisirs) ont eu lieu fin juin et à l’occasion de L’Aïd el Fitr et sont très encourageants.

En ce qui concerne le concept. Nous avons entamé notre réflexion en 2007, à l’époque Marrakech était en plein boom immobilier. Mais dès le début, nous pensions qu’il nous fallait nous démarquer par rapport à la concurrence et puis surtout toutes les études de marchés de l’époque présentaient Marrakech comme une destination touristique plus qu’immobilière. A notre sens, pour être pérenne notre concept devait allier les deux composantes : immobilière et touristique. Enfin, le loisir était une conviction de l’équipe initiatrice du projet le VIZIR Center, « il y avait un manque flagrant en 2007 d’espaces de loisirs pour la famille, des plus petits aux plus grand, à Marrakech…». 

Quel(s) avantage(s) comparatif(s) y a-t-il à saisir, en investissant dans votre projet plutôt que dans un autre aujourd’hui sur Marrakech, sachant que le marché immobilier y connait une concurrence importante due à certaine accalmie?

Nous avons ciblé une clientèle qui cherche à satisfaire plusieurs exigences à travers son investissement. La première, étant de profiter de sa résidence secondaire dans un cadre familial et dans un espace de loisirs spécialement conçus pour la famille où les loisirs ont été prévus pour tous. En achetant une résidence secondaire à Marrakech, on vient avant tout pour passer des vacances : la locomotive reste les loisirs. C’est exactement notre crédo.

La seconde, à faire un placement qui distribue des dividendes annuellement. En effet, nous accordons 4% de rentabilité garantie plus un variable qui peut aller jusqu’à 4% en fonction du résultat brut d’exploitation de la société de gestion. Et ce, d’autant plus que le cadre de la loi 01-07 sur les RIPT protège les acquéreurs dans la mesure où leurs dividendes sont garantis, la société de gestion doit présenter des garanties financières pour avoir son agrément.

La troisième, de jouir de la tranquillité. La résidence secondaire ne doit pas être un tracas. Dans le cadre de la RIPT, le développeur s’engage à gérer la copropriété pour neuf années, ce qui est un grand soulagement pour les copropriétaires.

Enfin, un produit de grande facture et à un prix correct. Un grand soin a été apporté à la conception, que ce soit sur le plan architectural, paysagé, ou des loisirs, nous avons sélectionné les plus performants dans leur domaine et surtout les partenaires capables de partager des problématiques selon différents points de vue. Un choix minutieux a été porté aux bureaux d’études pour pérenniser l’exploitation touristique de la résidence.

Maintenant, il est vrai que Marrakech est revenu sur un rythme de ventes immobilières plus raisonnable. A notre avis, il faut beaucoup plus travailler le produit immobilier Marrakech, il a encore beaucoup d’avenir, mais il ne se résume pas à une résidence, et c’est tout. Il faut plus de valeur ajoutée. Actuellement, nous pensons qu’il y a plusieurs bonnes initiatives dans ce sens et la notre en fait partie.

De quels outils de gestion disposez-vous pour pérenniser l’investissement des futurs acquéreurs? 

Tout d’abord, le fait d’avoir reçu un agrément du Ministre du tourisme, n’est pas peu de chose, nous avons du montrer pâte blanche sur notre vision et surtout sur les ressources mises en jeu. Une société a été spécialement crée pour ce projet : CHRIFATI et à sa tête une équipe de professionnels formés dans les meilleures écoles de tourisme et ayant de très solides expériences dans le tourisme de loisirs.

Enfin, un actionnaire de référence dans la société de développement et dans la société de gestion, reconnu dans le marché pour son sérieux et son expérience dans le domaine des affaires, est un gage de réussite indiscutable.

Un problème récurrent est celui de la gestion de la copropriété au Maroc de façon générale et du maintien de l’animation sur l’année, dans les résidences secondaires en particulier. Quelles réponses comptez-vous y apporter dans votre projet? 

La gestion de la copropriété est réglée dans la mesure où le développeur s’engage dans le cadre de la RIPT à la prendre en charge lui-même, à travers la société de gestion de la copropriété pendant les neuf premières années.

Le modèle économique sur lequel repose notre concept, s’appuie sur trois métiers complémentaires : l’immobilier, l’exploitation touristique et les loisirs. Cette combinaison permet une meilleure optimisation des coûts fixent qui peuvent devenir un handicap lorsque la conjoncture se retourne.

Enfin, nous avons la conviction que notre produit est une grande source de créativité qui fera le bonheur de tous. Et ce que je ne vous ai pas encore dit et que je gardais pour la fin,  nous avons veillé lors de la conception du VIZIR Center à thématiser le produit loisirs autour de SINDIBAD le marin et de ses sept voyages. L’aventure ne fait que commencer, spectacles, contes, animations demandez le programme vous et vos enfants ne serez pas déçu. Je vous invite à découvrir tout cela dans les semaines qui viennent !

Le Vizir fait partie depuis peu, d’un consortium composé de promoteurs immobiliers marocains. En quoi l’association du Vizir à ce consortium, peut-elle être profitable au futur acquéreur dans votre projet?

Effectivement, nous avons créé un consortium immobilier DAR AL ISTITMAR (NDLR : Le Vizir Center, Holmarcom, Omnidior, Miamar) pour unir nos actions commerciales à l’international. Dans notre consortium, nous commercialisons près de 10.000 unités, nos clients ont le choix et l’avantage de s’adresser à un groupement de professionnels de l’immobilier chacun performant dans ces produits et qui partagent les mêmes valeurs comme le souci de la qualité.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *