Tag Archives: Baromètre immobilier

Baromètre JUIN 2018 – Les prix grimpent dans 20 quartiers à Casablanca !

D’après les dernières statistiques du premier portail de l’immobilier Mubawab, la baisse des prix des logements que connaît la région de Casablanca – Settat en Juin, concerne plus de 20 quartiers dans la capitale économique également.

Au niveau de la ville de Casablanca, la diminution des prix concernent 27 quartiers pour être précis, dont Ain Borja avec – 1,05%, passant en mai 2018 de 10.554 à 10.443 DH le mètre carré. Ain Chok aussi, avec -1,86%, 11.824 DH/m² en mai contre 11.603 DH/m² le mois suivant. Légère régression de -0,97% à Ain Diab pour un prix au mètre carré de 22.816 en mai et 22.594 en juin. Anfa figure également sur cette liste avec -1,42%, présentant 19.498 DH/m² en mai et 19.221 aujourd’hui. -2,48% pour Beauséjour durant le premier mois de l’été 2018, après 13.413 DH/m² en mai et 13.080 DH/m² en juin. A Belvedere, le prix au mètre carré établi en mai aux 15.382 DH, devient en juin 14.040 DH, affichant un déclin de -8,72%. Un recul criant également au quartier Burger (-5,43%) qui annonçait en mai un prix au mètre carré de 14.686, celui-ci vire aujourd’hui aux 13.889 DH/m². La tendance est la même à californie (-1,75%), au centre-ville (-3,74%) et Gauthier (-0,57%) montrant respectivement des prix au mètre carré de 16.782, 14.155 et 18.710. Hay Al Mohammadi (-1,07%), Hay Zobir (-4,18%) et Nassim 1 (-1,73%) vont d’ailleurs dans la même direction avec des prix atteignant, dans le même ordre, les 8.672 DH/m², 23.927 DH/m² et 11.638 DH/m². Les Hôpitaux (-0,24%), la gironde (-3,97%), les princesses (-0,54%) et lissasfa (-2,23%) soumettent en juin des prix allant jusqu’à 14.420 DH/m², 12.447 DH/m², 16.811 DH/m² et 9.870 DH/m². Quant au Maarif (-1,26%), Mandarona (-7,79%), Mers Sultan (-1,16%), Derb Ghallef (-4,70) et Oulfa (-0,45%), ceux-ci fournissent au terme du premier semestre 2018, des prix fixés à 17.643 DH/m², 14.101 DH/m², 12.338 DH/m², 31.190 DH/m² et 9.896 DH/m². Faibles baisses enfin à Racine Extension (-1,63%), Roches Noires ( -0,85%), Triangle d’or (-0,24%), Hay annour ( -0,01%) et Anassi (-0,95%), où les prix s’établissent à 20.495 DH/m², 9.633 DH/m², 19.629 DH/m², 9.365 DH/m² et 6.655 DH/m².

A Mohammedia, les diminutions concernent le centre-ville avec -5,17% et le quartier Wafa avec -2,47%. Ils passent de 12.387 DH/m² et de 10.810 DH/m² en mai à 11.746 DH/m² et 10.543 DH/m² en juin 2018. Dans la ville d’El Jadida, les concernés sont le centre-ville (-1,69%), Ennajd (-1,29%), Essaada (-6,26%) et Al Boustane (-4,94%). Leurs prix au mètre carré avoisinent en juin, les 8.094 DH/m², 6.507 DH/m², 5.943 DH/m² et 6.607 DH/m².

D’autres localités de la région connaissent une régression des prix au terme du premier semestre 2018. On peut citer par exemple, Dar Bouazza avec -4,81%, Ain Harrouda avec -3,49%, Errahma avec -0,5%, Beni Yakhlef avec – 0,19%, Mediouna avec -54,99%, Nouaceur avec -10,23%, Bouskoura avec -0,78%, Sidi Rahal (Chatai) avec -8,65%, et Azemmour avec -0,76%. Les prix au mètre carré énoncés se présentent comme suit: 15.497, 6.773, 7.509, 6.678, 4.083, 8.035, 13.767, 7.643 et 5.513.

Revenons à Casablanca, où cette fois-ci, une vingtaine de quartiers connaissent une augmentation des prix en juin 2018. Le cas pour Ain Diab II  (+3,54%) qui s’établit à 22.471 DH/m², Ain sebaa (+1,17%) qui annonce 10.668 DH/m², Bourgogne-Ouest (+0,89%) qui affiche 15.236 DH/m², Bachkou (+0,47%) qui présente 15.389, Hay Salam (+1,12%) qui énonce 19.497 DH/m², ou encore El Barnoussi (+0,86%) présentant 6.236 DH/m², Ferme Bretonne (+1,17%) soumettant quelques 19.648 DH/m², Franceville (+1,15%) formulant 13.724 DH/m², Nassim 2 (+1,33%) coûtant 9.807 DH/m², la villette (+1,33%) demandant 8691 DH/m², Hay Chrifa (+0,1%) accusant 11.829 DH/m², Maarif-Extension (+0,45%) sollicitant 15.217 DH/m², Oasis (+4,14%) vendant à 18.563 DH/m², Hay Walaa (+3,12%) manifestant 8.100 DH/m², Palmier (+2,68%) témoignant 16.753 DH/m², Racine (+0,02%) marquant 20.000 DH/m², Riviera (+0,55%) déclarant 18.047 DH/m², Bourgogne-est (+2,34%) communiquant 16.866 DH/m², Val fleuri (+2,86%) révélant 15.775 DH/m², Moulay Youssef (+1,81%) donnant 16.635 DH/m².

A Mohammedia, les prix augmentent en juin à Al Aalia (+2,6%) avec 8.410 DH/m² et La siesta (+0,71%) avec 12.228 DH/m². Egalement à El Jadida, au niveau des quartiers Hay Essalam (+0,86%) avec 6.564, Najmal Al Janoub (+,46%) avec 7.570 DH/m², Sidi Moussa (+9,96%) avec 7.515 DH/m² et à Had Soualem (+2,48%) avec 5..543 DH/m².

Décidément pour ce mois de juin 2018, seuls 3 quartiers arrivent à maintenir la stabilité des prix par rapport à mai, Corniche à El Jadida avec 15.258 DH/m², Mannesman et Nassim à Mohammedia avec respectivement 13.329 DH/m² et 8.554 DH/m².

Tour d’horizon des surfaces moyennes et des prix de location dans le royaume

Jadis un petit port inattractif, Casablanca n’a cessé de se développer pour devenir la métropole à laquelle affluent bon nombre de personnes aujourd’hui. Cette ville grouillante de vie a su maintenir au fil des années sa touche de marocanité. En effet, son architecture allie le traditionnel avec ses bâtiments typiques, au moderne exhaussé par ses gratte-ciel luxueux.

Selon les dernières statistiques de Mubawab, la majorité des riverains préfèrent louer qu’acheter au sein de la capitale économique. Pour mai 2018, la surface moyenne des appartements loués a atteint 118 m², contre 119 m² le mois précédent. Quant au prix, celui-ci est passé de 88 DH/m² à 89 DH/m² respectivement.

Assurément, Rabat est habituée à l’affluence des étudiants des quatre coins du Maroc ainsi que des pays subsahariens. Le prix du m² pour la location y atteint en mai 2018, 84 DH pour une surface moyenne de 133 m². Il affiche donc une hausse minime par rapport à avril 2018 où la surface moyenne était de 132 m² pour 85 DH.

Surface moyenne du m² par villes

Anciennement appelée Fedala, la ville balnéaire de Mohammedia doit sa nouvelle appellation en hommage au roi Mohammed V. Un quartier portant le nom de cette dernière existe à Boston, dans l’état du Massachusetts, où siège la deuxième plus grande communauté Marocaine en Amérique du Nord. En mai 2018, les prix de location dans la cité des fleurs gravitent autour de 66 Dh/m² pour une surface moyenne de 88 m², contre 67 DH/m2 en avril 2018.

Tanger, capitale de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, est l’une des villes les plus importantes du Maroc. De par sa position stratégique, l’étoile du Nord est un pôle économique éminent plébiscité par les entreprises et sociétés de renommée mondiale. Pour louer en mai 2018, au sein de la ville blanche, il faut compter au moins 65 DH/m² pour une surface moyenne de 116 m². Une légère fluctuation par rapport au mois précédent où la même surface affichait le prix moyen de 67 DH/m².

Prix de la location par villes

Marrakech est l’une des plus grandes villes du Maroc. Effectivement, la population de la ville ocre s’est accrue ces dernières années pour avoisiner un million d’habitants en 2018. Cet intérêt croissant pour Marrakech se traduit par une forte demande de location des biens de 100 m² par moyenne pour la modique somme de 79 DH/m².  

Bâtie par les portugais, la capitale du Souss recèle des potentialités économiques et touristiques fort importantes. Elle attire chaque année une myriade de touristes issus des quatre coins du globe. La surface moyenne pour la location s’y est maintenue en avril et mai 2018 à 92 m² pour 60 DH/m² et 56 DH/m² respectivement.

 

Baromètre Juin 2018: Ain Diab, quartier le plus cher de Casablanca

Comptez entre 20.000 et 22.000 DH le mètre carré pour habiter l’arrondissement Anfa

Anfa est de loin l’arrondissement le plus huppé de Casablanca, abritant une myriade de quartiers prisés. Considérant les demandes des clients, la cherté des locaux n’affecte aucunement les ventes qui croissent à vue d’oeil. Ainsi, au niveau de l’arrondissement d’Anfa, les quartiers Ain Diab et Ain Diab II remportent la palme des prix avec respectivement, 22.816 DH et 21.702 DH le mètre carré. Deuxième sur le palmarès des prix records de l’immobilier, le quartier chic de Racine affiche 19.997 DH au mètre carré, suivi par Bourgogne qui s’établit à 15.101 DH le mètre carré.

Habiter au Val Fleuri revient moins cher que d’habiter à l’Oasis

Deuxième arrondissement en vogue est celui du Maârif, réputé pour ses petits commerces et grands magasins, cohabitant en parfaite harmonie. Maârif, quartier éponyme dudit arrondissement arrive en tête des quartiers les plus chers avec 17.868 DH/ m², suivi par Oasis qui gravite autour de 17.825 DH/m². Non loin derrière, le quartier historique de Palmier affiche 16.315 DH le mètre carré. Quant au Val Fleuri et les Hôpitaux, les prix demeurent plus accessibles avec 15.336 DH/m² et 14.454 DH au mètre carré respectivement. 

Arrondissements 1

Le Centre Ville moins cher que Bourgogne Est

L’arrondissement de Sidi Belyout, portant le nom du saint protecteur de la ville blanche, abonde d’offres immobilières attractives de par le prix et le type de standing. L’un de ses quartiers les plus plébiscités est celui du Port dont les prix atteignent 17.356 DH/m². S’ensuit le quartier de Bourgogne-Est qui affiche 16.480 DH au mètre carré. Le Centre Ville pour sa part, dépasse en mai la barre des 14.000 avec 14.705 DH/mètre carré.

Nassim 2, quartier le moins cher de l’arrondissement Hay Hassani

L’arrondissement Hay Hassani, connu pour ses prix abordables défraie la chronique avec le quartier Zobir qui se hisse au niveau des quartiers huppés et affiche 24.970 DH le mètre carré.  Nassim 1 passe au dessus de la barre des 11.000 et s’établit à 11.843 DH le mètre carré. Tandis que le quartier Hay Hassani, l’un des plus peuplés de l’arrondissement, affiche 10.537 DH au mètre carré. Comme prix de vente de ses appartements, Nassim 2 vaut 9678 DH le mètre carré, soit le quartier le moins cher du lot.

Arrondissements Casa 2

Cher, cher d’installer son business à Aïn Sebâa

Noyau de l’industrie marocaine par excellence, l’arrondissement d’Aïn Sebâa foisonne d’entreprises de services qui s’y sont implantées au cours des dernières années. Cette forte activité industrielle impacte les prix de l’immobilier au sein de ses quartiers. En effet, le quartier Beau Site a l’un des prix les plus bas, à savoir 9404 DH le mètre carré. Le quartier Aïn Sebâa passe au-dessus de la barre des 10.000 avec 10.544 DH au mètre carré.

Arrondissements Casa 3

Baromètre Mubawab Février 2017- « Stabilisation des prix de l’immobilier : les prémices d’une reprise ? »


sube-precio-vivienda

La reprise tant espérée dans le secteur de l’immobilier en est aujourd’hui à ses balbutiements. Par rapport à Janvier, la baisse globale s’est atténuée malgré le fait que certaines villes comme Agadir ou Rabat peinent à rehausser leur prix du mètre carré à la vente. Marrakech et Tanger semblent toujours épargnés par la crise immobilière profitant toujours pour la ville rouge de sa notoriété apportée par la COP 22 et pour la ville portuaire de son attractivité pour les investissements industriels et du souhait de la part du pays d’en faire l’un des carrefours les plus importants dans le secteur de la logistique et du transport. Lire plus

Baromètre Mubawab – Un vent d’optimisme souffle sur le marché de l’immobilier

prix_moyen

Sur ces quatre premiers mois, le marché immobilier marocain a connu des variations de prix et de demandes très disparates. En effet, le marché immobilier de l’ancien devient plus actif et attire de plus en plus de preneurs. Les demandes enregistrées sur le site ont progressé de 3,7% depuis le début de l’année, atteignant ainsi une moyenne de 3.700 demandes par mois.

Lire plus

Stagnation des prix : une tendance qui se maintient

Après une année 2014 marquée par la baisse des prix et une fragilité des volumes de vente, le marché immobilier commence l’année 2015 avec une stagnation des prix et une reprise des demandes.

prix

Cependant, les situations sont très variables en fonction des régions et des villes. Sur le marché de l’ancien, la poursuite de la chute des prix moyens se confirme dans les villes de Casablanca, Tanger et Agadir, contrairement à Rabat, Fès et Marrakech où les prix moyens affichés sont à la hausse.

Lire plus