Renégocier son prêt immobilier : quand et comment procéder ?

credit-renegociation_4899485Lorsque les taux de crédit immobilier baissent, c’est une occasion pour les acheteurs. Mais les ménages ayant contracté un crédit avant la baisse des taux peuvent également en profiter. La solution passe par la renégociation de crédits.

A quoi sert une renégociation ?

La renégociation a deux avantages :

  • Réduire le montant des mensualités jusqu’à la fin de votre remboursement.
  • Réduire la durée de votre crédit sans changer les mensualités initiales de votre crédit immobilier.

Comment mettre toute les chances de votre côté ?

Il ne suffit pas d’arriver les mains dans les poches, même quand vous vous adressez à votre banquier habituel et voici les étapes à ne pas négliger :

  • Constituer un dossier complet :vous devez en effet rassembler au moins vos trois derniers relevés de compte ainsi que vos fiches de paie. Un bilan de santé est également un atout supplémentaire.
  • Attention aux autres crédits :le mieux est de rembourser tous vos crédits à la consommation mais si ce n’est pas le cas, faites en sorte de n’avoir qu’un seul créancier qui regroupera l’ensemble.
  • Etre un bon payeur : cela va de soi évidemment et pour faire vos preuves, vous devez avoir payé rubis sur ongle votre crédit sur une période minimale d’une année. Pour de nombreuses banques, c’est à partir de la deuxième année qu’une renégociation peut être envisagée.

Comment renégocier avec sa banque ?

Il faut tout d’abord savoir que votre banque n’est pas tenue de vous contacter pour vous proposer un nouveau taux de crédit. Il vous revient de vous manifester en vous informant au préalable au sujet des taux proposés à l’extérieur. Dans la mesure où votre banque accepte afin de ne pas vous voir partir vers un autre établissement, prenez en compte que cette renégociation entraîne tout de même une série de frais qui impliquent notamment la nouvelle étude de votre dossier.

Comment s’y prendre avec la concurrence ?

En cherchant du côté des autres banques, vous trouverez sûrement des offres plus alléchantes, le but d’un établissement étant évidemment d’accueillir de nouveaux clients. Néanmoins en cas de changement, les frais de dossier ne sont pas négligeables et votre ancienne banque est en droit d’exiger avant votre départ  une pénalité de remboursement anticipé qui représente jusqu’à six mois d’intérêts sur le capital restant dû. Mais ces frais sont légiférés et ne représentent que 3% du capital.

A savoir : Si vous ne disposez que de peu de temps de temps libre pour comparer les différents taux ou que tous ces calculs ne sont pas votre fort, il est intéressant de passer par un courtier en taux de crédits pour que celui-ci vous présente différentes simulations en prenant en compte les bénéfices et les autres frais engendrés par cette opération.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>