Baromètre Mubawab –  » Avril 2016 : La baisse des prix s’installe au Maroc, dominé par l’axe Casa-Rabat « 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chute des prix pour un regain des demandes d’achat.

Depuis Novembre 2015, les prix sont en constante baisse sur la plupart des villes du Royaume – à l’exception de Tanger, qui n’a connu que de la croissance depuis cette date – entrainé par l’axe Casa-Rabat, qui à subit sur ces 6 mois la plus importante chute (-3% sur Casablanca pour -10% pour Rabat).  Cette chute s’accompagne par chance d’une recrudescence de l’intérêt pour les achats d’appartements (versus la location), qui globalement représente plus de deux tiers des demandes au Maroc. Le Marché.
_Mubawab-Baromètre-11-Avril_04

Lire plus

Baromètre Mubawab Avril 2017 : Maintien de la stabilisation des prix pour la fin de trimestre 2017 

La fin du premier trimestre 2017 vient confirmer l’idée de stabilisation des prix du secteur. Par rapport à Février, il n’y a pas eu de grandes fluctuations du prix moyen de l’immobilier dans l’ensemble du Maroc avec une très légère augmentation de 1,2%. C’en est de même pour les grandes villes du Royaume donc le prix au mètre carré reste constant. Marrakech connait sa première baisse non significative (-0,4%) depuis Novembre 2016 tandis que Tanger continue toujours son ascension du prix moyen au mètre carré à hauteur de 4,04%. Il ne faut pas oublier que la ville du Nord du Maroc est très fortement stimulée sur un plan industriel et technologique et continue de séduire les investisseurs à l’échelle mondiale.

Lire plus

Baromètre Mubawab Février 2017- « Stabilisation des prix de l’immobilier : les prémices d’une reprise ? »


sube-precio-vivienda

La reprise tant espérée dans le secteur de l’immobilier en est aujourd’hui à ses balbutiements. Par rapport à Janvier, la baisse globale s’est atténuée malgré le fait que certaines villes comme Agadir ou Rabat peinent à rehausser leur prix du mètre carré à la vente. Marrakech et Tanger semblent toujours épargnés par la crise immobilière profitant toujours pour la ville rouge de sa notoriété apportée par la COP 22 et pour la ville portuaire de son attractivité pour les investissements industriels et du souhait de la part du pays d’en faire l’un des carrefours les plus importants dans le secteur de la logistique et du transport. Lire plus

Baromètre Janvier 2017 – « L’immobilier en 2017 repart timidement, mais sur des prix inférieurs à l’année dernière »

Il se dit dans le petit monde des professionnels de l’immobilier, que 2017 sera la dernière année « compliquée » du secteur, et qu’en fin d’année les transactions reprendront, et avec elles, les prix de l’immobilier partout au Maroc. 2016 a en effet était marqué par une tendance à la baisse sur tout le royaume des prix de l’immobilier, à l’exception de Tanger, grâce à la forte impulsion économique tout au long de l’année, ainsi que Marrakech, qui a littéralement été dynamisée en fin d’année grâce à la COP 22. Quoiqu’il en soit, si l’on compare Janvier 2017 à Janvier 2016, la baisse de prix est bien présente. Nous sommes à -5,2% globalement sur les prix moyen au mètre carré des appartements partout au Maroc, et cette chute est marquée dans la plupart des villes. Tout amène à croire que les prix continueront de baisser dans Lire plus

Baromètre Mubawab Décembre 2016 – « L’année 2016 marque une chute de 5% des prix de l’immobilier au Maroc, mais la fin d’année semble pointer une reprise… Analyse ! »

L’année 2016 a tenu ses promesses quand à la chute des prix de l’immobilier. En effet, la crise économique mondiale, mais aussi nationale, le taux de chômage ou la baisse du pouvoir d’achat étaient autant d’indicateurs pointant vers la chute du prix de l’immobilier, et c’est en effet ce qu’il s’est produit, avec une baisse globale en Maroc de 5%. Cette fin d’année est marquée néanmoins par une hausse sur presque toutes les villes Marocaines, qui peut laisse envisager une reprise ne 2017.

Lire plus

Baromètre Novembre 2016 – « La COP 22 dynamise le marché immobilier de novembre, principalement dans les villes de Marrakech et Agadir. « 

site-de-la-conference-internationale-sur-le-climat-cop22-a-marrakech-le-31-octobre-2016_5736465

Tout comme le mois précédent, la ville de Marrakech continue de tirer profit du déroulement de la COP 22 pour rendre plus dense son activité immobilière. En effet, de 14443 Dhs le mètre carré le mois passé, le prix de vente des appartements de la ville ocre a augmenté ce mois de 3.08% pour un prix de vente moyen de 15158 Dhs le mètre carré, soit le prix le plus élevé des 24 derniers mois !

Le constat est le même pour la ville d’Agadir qui après tout un trimestre de stabilité, a connu une hausse de ses prix de vente de ses appartements au mètre carré. De 10450 dhs le mètre carré en octobre, le prix de vente des appartements de cette ville est passé exactement à 11.928 dh le mètre carré soit une croissance de 14,14% ! Croissancelargement impulsée par les nouveaux projets de haut standing mis en avant.

Lire plus

Baromètre Mubawab Octobre 2016 : « Marrakech profite pleinement de la COP 22 et se désigne comme la deuxième ville la plus chère du Maroc. »

 

Après une longue période de stabilité durant ces 6 derniers mois, la ville ocre a pleinement  saisie l’occasion des préparatifs de la COP 22 pour se positionner comme la deuxième ville la plus chère du royaume, devant  la ville de Rabat, et derrière Casablanca, en ce mois d’octobre. En effet, le mois dernier, de 14178 Dhs le mètre carré, le prix de vente de ses appartements en vente a grimpé ce mois de 1.87% pour  un prix de 14.443 Dhs le mètre carré.

Lire plus

Prix des arrondissements à Casablanca – Septembre 2016

Arrondissement d’Anfa

Situé dans la ville de Casablanca, l’arrondissement d’Anfa est l’arrondissement où le prix de vente des appartements est le plus élevé. C’est principalement dû à la « colline d’Anfa », quartier de villa de luxe par excellence de la ville. Malgré ces prix élevés, ses quartiers restent les plus prisés de la ville de Casablanca quand on se fie aux demandes des clients.

Lire plus

La « petit-rentrée » du secteur immobilier : variée selon les villes mais aucun signe de reprise en vue

immobilier-400x255Au 1er Septembre, nous constatons que le marché de la location immobilière s’efface peu à peu pour laisser place naturellement au marché de l’achat-vente, propre au Maroc. Les demandes d’achat de biens immobiliers sont en hausse par rapport à juillet où le marché locatif était plus dense.

Lire plus

Baromètre Mubawab – « Depuis 2014, les prix des appartements en ventes n’a presque pas évolué »

Quand bien même les prix des appartements en vente tendent à fluctuer légèrement chaque mois (d’un ordre de plus ou moins 2%), il est intéressant de faire le bilan d’un mouvement annuel ou interannuel pour comprendre le réel impact final de ces légers changements. C’est ainsi que nous pouvons constater que les prix des appartements en Mai 2016 est très similaire à ceux que l’on trouvait en Mai 2013, pour le Maroc mais aussi de façon quasi homogène sur la plupart des grandes villes du Royaume.

Prix moyen du m², Mubawab Mai 2016 Baromètre

Prix moyen du m², Mubawab Mai 2016 Baromètre

Lire plus

Baromètre Mubawab –  » Mars 2016 : Les demandes d’achat repartent de plus belles alors que les prix diminuent ! « 

Le mois de Mars 2016 continue de voir les prix de l’immobilier chuté, doucement mais inexorablement. Cette légère diminution affecte les  principales villes du Maroc, avec une exception pour Tanger, ou le regain économique pour la zone industrielle Tangeroise et les nombreux projet immobilier neuf dynamisent le secteur immobilier de la ville.

MUBAWAB-du-9-Mai_02

Lire plus