Baromètre Mubawab Avril 2017 : Maintien de la stabilisation des prix pour la fin de trimestre 2017 

La fin du premier trimestre 2017 vient confirmer l’idée de stabilisation des prix du secteur. Par rapport à Février, il n’y a pas eu de grandes fluctuations du prix moyen de l’immobilier dans l’ensemble du Maroc avec une très légère augmentation de 1,2%. C’en est de même pour les grandes villes du Royaume donc le prix au mètre carré reste constant. Marrakech connait sa première baisse non significative (-0,4%) depuis Novembre 2016 tandis que Tanger continue toujours son ascension du prix moyen au mètre carré à hauteur de 4,04%. Il ne faut pas oublier que la ville du Nord du Maroc est très fortement stimulée sur un plan industriel et technologique et continue de séduire les investisseurs à l’échelle mondiale.

Autre ville dont le prix au mètre carré a augmenté cemois-ci est Agadir malgré le fait que sur une année celui-ci s’est effondré de 20%. Casablanca et Rabat quant à elles enregistrent une hausse très légère de 1,91% et de 2,59% respectivement.

 

  • Casablanca : La variation annuelle pour la première ville économique continue à se réduire à -2% et le prix au mètre carré à la vente continue de croitre à hauteur de 1,91% mensuellement. Le prix du mètre carré moyen à la vente finit sur une note positive et passe de 16402 Dhs à 16716 Dhs. Stabilisation est le mot d’ordre pour la majorité des quartiers casablancais avec des fluctuations minimes. Les zones les plus prisées de Casablanca telles que Maarif ou Ain Diab varie peu avec respectivement +1,30% et +0,62% par rapport au mois dernier. La tendance annuelle du prix au mètre carré à la vente s’inverse pour le quartier de Maarif et devient positive (+1,15%) affichant donc un prix de 16616 Dhs. Les quartiers un peu plus excentré comme Sidi Maarif affiche une variation quasi inexistante à 0,697% pour un prix à 10408 Dhs. Le quartier industriel de Ain Sebaa continue toujours sa hausse à 2,1% mensuellement et 12,78% annuellement pour un prix du mètre carré à la vente à 9992 Dhs. Cette constante augmentation peut se justifier par le développement économique assez rapide qu’a connu la ville ces dernières années, Ain Sebaa étant le centre névralgique de l’industrie casablancaise.

 

  • Rabat : Le centre administratif du royaume, à l’instar de la capitale économique, n’enregistre aucune fluctuation marquante. Le prix moyen au mètre carré se vend à 15 595 Dhs et a enregistré une augmentation mensuelle de 2,6%. Comparé à l ‘année dernière, la dépréciation s’atténue à 6% et continue de se réduire par rapport au mois dernier. L’évolution du prix est assez disparate suivant les quartiers. En effet, une partie des quartiers connaissent une légère baisse comme pour l’Agdal ou l’Océan avec une diminution de -1,20% et -3,64% pour le prix au mètre carré à la vente. Cependant, on retrouve la fluctuation la plus importante annuellement pour le quartier de l’Ocean avec +26,86% pour un prix à la fin de Mars de 11 945 Dhs. Les autres quartiers les plus prisés par les futurs propriétaires/locataires ont vu leur prix fortement augmenté avec pour le quartier El Fath une variation de 3,10% sur un mois pour un mètre carré qui se vend à 12 909 Dhs. Le quartier à proximité de la Marina, Hassan, a vu son prix légèrement croitre à +0,65% pour une valeur de 13 563 Dhs.

 

  • Marrakech : En ce mois de Mars, la ville rouge a cédé sa place à Rabat pour se retrouver en 3eme place des villes les plus chère du royaume. Néanmoins, la cité historique demeure toujours plus ou moins à l’abri de la crise immobilière. Le prix au mètre carré à la vente se négocie en moyenne à 15517 Dhs avec une baisse négligeable (-0,5%) et l’une des plus importantes variations annuelles à hauteur de + 10%. En ce qui concerne les différentes zones, le quartier de Majorelle atteint un record de prix au mètre carré à 19 746 Dhs, le plus haut de ces dernières années, pour une variation mensuelle de 16,3% et annuelle de 40,10% ! L’autre quartier prisé de Marrakech, Guéliz, se stabilise plus ou moins à -0,5% mensuellement, mais augmente de 9% sur un an. Quant à lui, le quartier de l’Agdal connait la plus grande baisse à 3,3% pour un prix au mètre carré à la vente affichant 18 162 Dhs.

 

  • Tanger : Ces jours-ci, la ville méditerranéenne a clairement le vent en poupe avec la signature récente de l’accord Sino-marocain de création d’une nouvelle ville techno-industrielle. Vient s’ajouter à cela l’activité portuaire en plein développement, ce n’est donc pas une surprise si le secteur immobilier est influencé par tout ce dynamisme. Le prix de vente au mètre carré continue toujours de grimper à hauteur de 4% mensuellement et 7% annuellement pour une valeur moyenne de 12 719 Dhs. Les principaux quartiers de la ville suivent cette tendance avec des hausses légères pour les quartiers d’Achakar et du Centre qui tourne autour d’1% pour des prix au mètre carré qui se marchande respectivement à 16717 Dhs et 12339 Dhs. L’évolution pour les autres quartiers est assez impressionnante, comme par exemple les quartiers de Moghogha et Malabata qui sur un an ont vu leur prix grimpé de 19,61% pour l’un et 42,63% pour l’autre.

 

 

  • Agadir : Dans sa globalité, la ville côtière a connu une hausse du prix moyen de mètre carré à la vente de 5% passant de 9846 Dhs à 10349 Dhs. Cela pourrait être interprété comme un signe plus ou moins positif pour la ville qui a été le plus affecté par la crise immobilière mais sur la période 2016-2017, le prix moyen au mètre carré s’est fortement déprécié à 22,54%. Le quartier de Haunt Founty qui a vu son prix dégringoler (-46,48%) sur un an pour finir à 10412 Dhs ne déroge pas à la règle. Il en est de même pour le quartier de Tilila dont le prix au mètre carré de l’offre fléchit de 11,11% par rapport au mois dernier affichant un prix de 6082 Dhs. Seuls les quartiers de Hay Dakhla et Talborjt ont connu une hausse de leur prix sur un mois pour finir respectivement à 10765 Dhs et 15 012 Dhs.

 

  • Fès : L’évolution des prix de la ville historique est assez hétérogène. Dans sa globalité, le prix demandé à l’achat s’est abaissée de 1,39% sur un mois et affiche 5879 Dhs en moyenne. Par rapport au mois dernier, l’ensemble des quartiers ont connu une stabilisation des prix, les fluctuations ne dépassant pas les 2%. Le quartier du Centre ville a enregistré une légère hausse mensuelle de 1,02% pour un prix à 6518 Dhs. En opposition, le quartier de Saâda a vu son prix diminuer de 1,90% mais a connu une croissance fulgurante sur un an à hauteur d’un tiers pour un prix de 5940 Dhs. Dans le même registre, le quartier Bensouda a également vu son prix croitre de 20% en l’espace d’un an affichant un prix de 5010 Dhs.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>